Les Chats de Race

  1. Races et critères

On compte une quarantaine de variétés, ou races, de chats domestiques à travers le monde. Du point de vue de la classification, chacune porte le nom de l’espèce, Felis catus, auquel est ajouté un qualificatif supplémentaire. Ainsi, le chartreux a pour nom scientifique Felis catus cartusianorum. En dépit de leurs divergences (longueur de poil, ligne du corps), tous les chats, contrairement aux chiens, possèdent à peu près la même taille. Adultes, les plus petits pèsent entre 2 et 3 kg, les plus gros entre 7 et 9 kg.

La plupart des variétés, comme le siamois, le manx et le bleu russe, sont issues de races naturelles de chats domestiques, originaires d’une zone géographique spécifique. D’autres, tel l’himalayen, résultent de croisements étudiés pour obtenir la race désirée. Enfin, des races comme les chats à poil ondulé, les sphinx sans poil, les scottish fold aux oreilles pliées, ou les chats américains à poil frisé, ont été obtenues par mutation génétique et sélectionnées sur plusieurs générations.

Chaque race de chat possède des critères de perfection officiellement reconnus par diverses associations félines. Ces « standards » définissent les caractéristiques anatomiques inhérentes à la race. Ils font également état des défauts pénalisants ou éliminatoires pour les expositions félines. Les chats siamois, par exemple, doivent avoir les yeux en amande, obliques vers le nez. Un strabisme peut être pénalisant, voire éliminatoire. Les standards varient légèrement en fonction de l’association féline. Encore faut-il que la race soit reconnue en tant que telle : dans un premier temps, elle doit être acceptée avec un statut provisoire, puis sa reconnaissance comme race de compétition passe par une série d’exigences, différant d’une association à l’autre.

  2. Expositions et concours

Qu’il s’agisse de chats de pure race ou croisés, de nombreux propriétaires de félins aiment à les faire participer à des concours. Les chats sont jugés par des spécialistes accrédités. Ceux-ci s’appuient sur des critères de santé et de caractère, ainsi que sur les standards de race officiellement établis. Quand il s’agit de chat non racés, les juges tiennent compte de leur santé, de leur caractère et de leur allure générale. Tous les chats candidats doivent se laisser manipuler ; une morsure ou un coup de griffe donné à un juge entraîne la disqualification de l’animal.

  1. Organisation

Ce sont les associations félines qui, outre leur rôle dans la reconnaissance des races, organisent les expositions et choisissent les jurés. Chaque pays possède de nombreuses associations, toutes indépendantes. Les clubs félins, les éleveurs et les exposants adhèrent à l’association de leur choix et, par conséquent, aux standards et aux règles qu’elle préconise.

Un nombre croissant d’expositions félines locales, régionales ou nationales, où sont montrés des centaines de chats, a lieu chaque année. Les propriétaires participent par plaisir ou pour se faire une réputation parmi les autres propriétaires ou éleveurs. Les concours sont rarement récompensés par une somme d’argent, mais les frais de participation et de transport peuvent être onéreux.

  2. Déroulement

Le déroulement et le règlement d’une exposition varient d’une association à l’autre. Cependant, le cadre général est partout identique. Quatre catégories d’animaux sont en compétition : les chatons de pure race, les adultes de pure race, les chats de pure race castrés (des chats châtrés et des chattes stérilisées) et les chats domestiques (chats et chatons croisés).

Il peut y avoir entre huit et vingt jurés par exposition. Dans la plupart des cas, un chat est jugé par tous les jurés présents. Chacun d’entre eux dispose d’une zone comprenant entre dix et quinze cages, et d’une table pour procéder à l’examen minutieux de chaque animal. Puis, après avoir jugé le chat en fonction de sa classe ou de sa race, le juré décerne des récompenses préliminaires, comme la plus belle couleur ou le plus beau spécimen de la race. Dernière étape : le juré décerne un prix aux dix plus beaux chats de chaque catégorie. Chaque juré étant indépendant, les avis divergent parfois de façon considérable.


pub au dessous des boutons