Les 07 signes précurseurs de maladies chez votre chat

Pour certains adorateurs des animaux de compagnie, « Entretenir un chat » semble être une mince affaire qui se résume en quelques questions de nourriture et d’hygiène, néanmoins, ce petit mammifère pourrait être sujet, comme tout autre être vivant, à de nombreuses maladies d’origine bactérienne ou virale, dont les premiers signes symptomatiques demeurent méconnus de la plupart des éleveurs de chats.

De ce fait, un propriétaire soucieux du bien-être de son chat est tenu d’observer par lui-même le comportement de son félin, afin d’en déceler à point nommé les signes précurseurs de maladies qui peuvent se déclarer fâcheusement au bout d’un temps de latence, avant même de s’en rendre compte.

Dans le souci de vous aider à prendre soin de la santé de votre animal de compagnie, nous allons vous présenter, dans cet article, les signes précurseurs de maladies nécessitant la consultation d’un vétérinaire ou un spécialiste en animaux domestiques.

Changement d’appétit

Si vous constatez que votre chat mange moins que d’habitude, cela peut être dû au fait qu’il se rassasie à l’extérieur ou à la hausse de la température qui trouble son appétit. Cependant, il arrive parfois que le changement d’appétit soit à l’origine d’un signe symptomatique lié à un problème de santé, en particulier pour les chats « Senior » (c’est à dire, les chats ayant plus de 10 ans).

Il est préférable de consulter un vétérinaire si la perte d’appétit de votre chat s’accompagne d’une léthargie, de vomissements, de diarrhée, de perte de poids ou d’autres signes inhabituels. De même, si vous constatez une augmentation de l’appétit, cela peut être le signe d’une maladie intestinale ou d’autres maladies comme l’hyperthyroïdie et le diabète.

Vomissements et nausées

Les vomissements peuvent être un symptôme pour diverses maladies chez le chat comprenant les problèmes intestinaux ainsi que les maladies des reins et du foie. A cet égard, Les vomissements qui s’accompagnent de léthargie, de dépression, de diarrhée ou de perte d’appétit sont le signe d’un problème sous-jacent.

Pour cela, si vous constatez que la fréquence des vomissements augmente, qu’il rend du sang ou qu’il a des difficultés à avaler, une visite chez le vétérinaire s’avère plus que nécessaire pour un bilan de santé complet.

Problèmes d’élimination

Si votre chat présente une diarrhée persistante ou si ses excréments sont noirs ou contiennent du sang frais ou du mucus (sécrétion visqueuse), celui-ci peut avoir un problème de santé. Si votre chat présente l’un des symptômes ci-dessus ou s’il présente également des vomissements, une léthargie, une perte d’appétit ou une perte de poids avec des problèmes d’élimination.

À l’inverse, si votre chat ne parvient pas à déféquer ou si ses excréments sont durs ou remplis de poils, prenez rendez-vous pour un bilan de santé. Cela peut être facile à traiter mais peut être le signe de problèmes de santé de votre chat plus sérieux.

Si votre chat entre et sort de sa litière fréquemment, s’il s’accroupit sans uriner ou urine en petite quantité, s’il miaule dans la litière ou si ses selles contiennent du sang, il se peut qu’il ait une infection urinaire.

Ces infections peuvent provoquer un syndrome urologique félin (SUF) des voies urinaires inférieures, qui peut s’avérer très dangereux pour la santé de votre animal s’il n’est pas traité. Si vous remarquez des symptômes qui pourraient suggérer une infection ou un trouble urinaire, rendez visite à votre vétérinaire pour un bilan de santé aussi vite que possible afin qu’il soit guéri rapidement.

Une maladie des voies urinaires non traitée peut être très dangereuse pour votre animal, il est donc important de lui donner un traitement médical dès que vous en apercevez les premiers signes.

Prise de poids excessive

Si votre chat prend beaucoup de poids rapidement, cela peut le rendre obèse et provoquer un diabète, des problèmes de mobilité et d’autres maladies. Vous devez pouvoir sentir les côtes de votre chat lorsque vous le caressez ou lorsque vous le portez ; dans le cas contraire, il se peut qu’il soit en surpoids.

Parlez-en à votre vétérinaire si vous pensez que votre chat devrait perdre du poids, il pourra ainsi vous donner des conseils sur la manière de l’aider à retrouver la forme progressivement. Toute modification du régime de votre chat doit être effectuée avec précaution avec une transition alimentaire afin d’éviter de lui causer des troubles digestifs.

Augmentation de la consommation d’eau et de l’évacuation d’urine

Si vous avez récemment changé l’alimentation de votre chat de la nourriture humide à la nourriture sèche, il est normal qu’il boive plus d’eau jusqu’à ce qu’il s’habitue au changement.

Si votre chat commence à boire ou à uriner de manière plus soutenue sans modification de son régime, cela peut être un signe de maladie telle que le diabète ou d’autres problèmes de santé de votre chat liés à ses reins. Si vous ne voyiez pas votre chat boire d’habitude mais que vous le remarquez désormais plus souvent devant sa gamelle d’eau ou si vous remarquez que sa litière est plus mouillée que d’ordianire, n’hésitez pas è emmener votre chat chez le vétérinaire.

Affection de la peau

L’état de la peau est un bon indicateur de la santé de votre chat. Sa peau doit être lisse et rose ou noire et son pelage doit être doux et brillant.

Les croûtes sur sa peau dues au grattage ou à un excès de toilette ou la perte de poils peuvent indiquer que votre chat présente une maladie de la peau. Un pelage en mauvais état avec des peaux mortes ou un manque d’éclat peut être le signe d’une maladie sous-jacente qui peut ne pas être liée à sa peau ou à sa fourrure. Le fait que votre chat se gratte beaucoup ainsi que la présence de petits points noirs dans son pelage suggèrent la présence de puces, qui est relativement facile à traiter.

Si vous remarquez des sécrétions brunâtres ou des rougeurs dans ou autour des oreilles de votre chat, faites-en part à votre vétérinaire.

Gueule et gencives

Une rougeur à l’intérieur ou autour de la gueule, des gencives enflées ou une mauvaise haleine sont des signes possibles de maladie buccale. Ces symptômes chez le chat malade peuvent être très douloureux, il se peut donc que votre chat perde l’appétit, mange d’un seul côté de la mâchoire, laisse tomber de la nourriture en mangeant ou perde du poids.

Si vous remarquez l’un de ces symptômes, prenez rendez-vous chez le vétérinaire. Plus tôt vous vous procurez un traitement médical, plus tôt votre chat engloutira son repas comme à son habitude!

Respiration anormale

Contrairement aux chiens, les chats ne doivent pas respirer la gueule ouverte. Si vous remarquez que votre chat halète, suffoque, respire très rapidement, tousse ou fait du bruit en respirant, contactez votre vétérinaire immédiatement.

Ces symptômes peuvent être le signe d’un grave problème au niveau du système respiratoire et doivent être traités dans l’urgence.

Yeux et nez

Le fait d’éternuer, d’avoir le nez qui coule et les yeux rouges peut indiquer un problème dentaire, un virus ou une autre maladie du chat affectant le système respiratoire supérieur.

Des sécrétions visqueuses persistantes, un saignement du nez, un clignement excessif des yeux ou des rougeurs autour des yeux sont de bonnes raisons de consulter un vétérinaire car elles peuvent indiquer une pathologie sous-jacente.

Si vous remarquez que la troisième paupière de votre chat reste fermée sur l’œil, il se peut que quelque chose y soit coincé, que votre chat ait une infection ou que sa santé générale soit mauvaise.

Demandez à votre vétérinaire de regarder, il devrait pouvoir soigner cela en rinçant l’œil ou à l’aide de gouttes que vous pouvez administrer chez vous.

Mobilité anormale

Si votre chat boite, il s’est peut-être blessé ou il souffre peut-être de douleurs articulaires.

S’il met du temps à se lever ou à se coucher, s’il ne peut pas sauter aussi haut qu’avant ou s’il a des difficultés à monter et à descendre les escaliers, il peut souffrir d’un problème aux os ou aux articulations : parlez-en à votre vétérinaire rapidement afin qu’il puisse intervenir et s’assurer que votre animal ne souffre pas.


pub au dessous des boutons