CHAT ANGORA TURC

Le terme angora est également utilisé pour désigner le pelage d’autres races de chats à poil long, ainsi que pour qualifier les lapins et les chèvres au pelage long et soyeux.

Origine et Histoire :

Race ancienne et d’origine naturelle, l’angora turc provient de Turquie, plus précisément de la région d’Ankara, anciennement Angora — d’où son nom. Découvert dans les années 1620 par l’explorateur italien Pietro della Valle (1586-1652), il est le premier chat à poil long d’Europe. Gracieux et élégant, d’un blanc immaculé, il devient, sous Louis XV (XVIIIe siècle), très prisé par l’aristocratie.

L’angora turc est à l’origine du persan, obtenu par des éleveurs anglais au XIXe siècle. Mais le succès fulgurant de celui-ci l’éclipse. La race, qui est absente pendant plusieurs années des expositions félines, manque de disparaître au début du XXe siècle. Après la Seconde Guerre mondiale, il fait l’objet, en Turquie, de mesures de protection, et le zoo d’Ankara entame un élevage. Ce sont ensuite des éleveurs américains qui, dans les années 1960, s’intéressent à l’angora turc. Ce chat est aujourd’hui également élevé et défendu en France, mais n’est toujours pas reconnu en Grande-Bretagne. Il reste encore aujourd’hui une race peu répandue.

CARACTÉRISTIQUES :

L’angora turc est un chat à la silhouette fine et à la robe mi-longue, soyeuse et brillante. La couleur la plus prisée est le blanc (sa couleur d’origine, et la seule reconnue par la Fédération internationale féline), mais d’autres couleurs sont acceptées en Amérique et par divers clubs européens. La tête est triangulaire, relativement petite, les oreilles grandes et larges. Les yeux sont grands et en amande.

L’angora turc est un chat joueur et actif qui apprécie l’eau. Il a besoin d’espace, mais aussi d’affection ; il recherche la compagnie de l’homme et les caresses.


pub au dessous des boutons